Cours feminin et piano
 

 
 
 

 
Choeur universel
''(cours donnés actuellement en Suisse)''
pour plus d'infos (cliquez ici)
 

Alain a eu l’immense chance de rencontrer des Femmes exceptionnelles qui lui ont permis de développer une approche basée avant tout sur les valeurs féminines de réceptivité.

Il rencontre tout d’abord Fabienne Huygen, danseuse au Ballet d’Anvers, professeur de yoga et de danse indienne, chanteuse et thérapeute. Lors d’un stage à Bruxelles, Alain dit à l’assemblée qu’il y a en Belgique une personne spécialement préparée qui, un jour, enseignera le Féminin sacré. A l’issue de la journée, Fabienne lui demande l’adresse de cette enseignante. ‘’C’est toi’’ lui répond-il...

Ils donneront ensemble un nombre impressionnant de stages et de concerts (Belgique, Hollande, Suisse, France, Canada, Ile de la Réunion, Egypte, Inde, etc.)

Il rencontre aussi Marie Claude Pleines : musicologue suisse, flûtiste, pianiste, violoncelliste, professeur de chant et journaliste ayant étudié 7 langues. Alain et Marie Claude animeront ensemble un chœur dédié à l’étude des chants mystiques de Peter Deunov et donneront aussi un grand nombre de récitals et de concerts symphoniques.

Lors d’un voyage, il fait la connaissance de Jasmuheen –une australienne qui ne mange plus et qui affirme que sa mission est de prouver qu’il est possible de se nourrir de lumière et de prana. Il effectuera plusieurs stages avec elle en France et en Belgique. Il rencontre aussi Amma et Mère Mira qui incarne à leur manière une autre facette du Féminin sacré.

Il devient à Paris le professeur de musique d’Arouna Lipschitz (docteur en psychologie, auteur et professeur de yoga) et collabore avec Poumi Lescaut (danseuse, chanteuse, chorégraphe, professeur de Kundalini Yoga, peintre et auteur de ‘’Balayogi, l’alchimie du Silence’’, l’histoire véridique d’un Maître spirituel qu’elle a rencontré en Inde et qui est resté durant 40 ans en méditation sans se nourrir, sans boire, sans dormir et sans voir la lumière du jour…)

C’est à ce moment que plusieurs personnes lui conseillent de donner aussi des stages destinés spécifiquement aux femmes. Il occupe à ce moment un loft tout en rondeur construit et élaboré par un architecte libanais en guise d’hommage à l’énergie féminine. ''C'est dans cet endroit particulier qu'il commence à enseigner les cours sur l'Éloge de la Grâce et le Féminin Sacré"